Site Officiel du Pays Haut Languedoc et Vignobles

Les unités territoriales paysagères



 Les 7 grandes unités paysagères du Pays : une véritable mosaïque de paysages

 

UTP 1. Les collines et plaines viticoles :


Depuis la plaine de l’Aude où s’écoule le ruban vert du canal du Midi jusqu’au dédale de collines et de puechs vers Neffies, s’étend une vaste plaine alluviale. Le riche réseau hydrographique s’impose comme l’élément structurant de ces paysages ouverts. L’opposition est nette entre les reliefs de proximité où dominent garrigue et pinède et la plaine où la vigne est presque omniprésente.

Autres repères dans cette vaste étendue, les domaines viticoles et leur ensemble arboré souvent remarquable, les alignements d’arbres, les mazets et bourgs viticoles à la typicité languedocienne.

Plus au Sud s’étend une vaste zone humide, l’étang de Capestang, milieu naturel d’une grande richesse faunistique et floristique…

 

 
Canal du Midi - Photo Pays HLV

 

UTP 2. Les piémonts agricoles :


Les massifs calcaires du Minervois et du Saint Chinianais présentent des paysages de causses, de gorges et de petites chaînes couvertes d’une végétation de garrigue méditerranéenne. Plus à l’Est, le schiste domine.

Sur cette vaste unité de transition entre plaine et monts, la vigne se concentre sur quelques petits terroirs précis, isolés dans ces étendues de garrigue. L’ensemble dessine un paysage soigné, jardiné, plus intime, aux échelles moins dilatées que la plaine. A l’ouest de Faugères, au delà de Caussiniojouls, les ruisseaux tracent des sillons plus étroits, dessinant une succession de vallons occupés par les vignes.

Cousins de cœur, ces terroirs offrent des couleurs et saveurs méridionales.

 

 
Vignes et Mazet - PhotoPays HLV


UTP 3. Les Avants-Monts :


Petites montagnes schisteuses largement boisées d’une altitude maximale de 800 mètres, les Avants Monts représentent les marges du Massif central. Entaillé par l’Orb, qui creuse des gorges magnifiques entre Vieussan et Roquebrun, cet espace de moyenne montagne bénéficie d’une vue imprenable sur la plaine languedocienne. Sur ces terres agricoles durement conquises, la forêt garde ses droits et voit naître toutes les rivières qui dévaleront ensuite vers l’Orb ou la mer. Dans le Faugérois, les terrasses aménagées, les faïsses, dessinent de superbes volutes à flanc de coteaux.

 

 
Roquebrun gorges - Photo PATLH

 

UTP 4. Les valées étroites aux pieds des versants abruptes :


Le Jaur prend sa source à Saint-Pons-de-Thomières ; peu après Olargues, à Tarassac, il rejoint l'Orb qui lui "descend" de Bédarieux avant de bifurquer vers la Méditerranée. Connue pour ses fruitiers, et notamment ses cerisiers, la vallée fertile de l'Orb et du Jaur constitue depuis toujours une voie de passage importante. De nombreux moulins et ateliers textiles bordaient autrefois les berges de cette vallée auparavant desservie par une ligne de chemin de fer aujourd'hui réaménagée en voie verte.

 

 
Tarrassac l'Orb - Photo PATLH

 

UTP 5. Les vallées au passé industriel :


La richesse minérale de cette unité paysagère se traduit, à travers les paysages naturels des reliefs environnants, les secteurs construits des terrasses agricoles ou encore les zones minières remodelées. Les versants boisés de la Haute Vallée de l’Orb et de la Marre laissent encore apparaître de nombreux affleurements de charbon. Son exploitation a créé des paysages typiques avec un important patrimoine minier encore visible sur le territoire (terrils, ponts, chemin d’exploitation ; infrastructures…).

L’eau a structuré l’ensemble de ce paysage par un travail d’érosion lié à de violents orages de type cévenol, en creusant d’étroites vallées au profil très encaissé.

 


 

UTP 6. Les Paysages emblématiques de montagne (Monts d'Orb, Caroux, Espinouse, Montagne Noire) :


La Montagne Noire, pays d’eau et de forêts, constitue un véritable château d’eau qui alimente la plaine du Lauragais et le Canal du Midi. Les monts du Somail et de l'Espinouse accompagnent la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée. Sur le Caroux, à deux pas des gorges d'Héric, l'emblématique mouflon est devenu un des symboles du Haut-Languedoc…

Avec ses villages accrochés aux pentes abruptes ou calfeutrés dans les vallées, les Monts d’Orb évoquent quiétude et fraîcheur…

Riches d'une incroyable biodiversité, ces paysages de moyenne montagne offrent des vues saisissantes vers la plaine.

 

 
Caroux - Photo PATLH


UTP 7. Les plateaux et sommets de l'Escandorgue :


L’Escandorgue est formé d’une succession de plateaux aux portes du Larzac. Les flancs sont parcourus par un chevelu hydrographique omniprésent, formant une succession de profonds vallons qui rejoignent progressivement les fonds de vallée à l’Ouest. Depuis les sommets, au-delà des reliefs du Caroux et de l’Espinouse, les points de vue sont nombreux et remarquables sur les horizons lointains. C’est un paysage incongru et surprenant où alterne espaces ouverts et fermés mixant prairies, landes et forêts.

Autre élément de diversité, au niveau de la commune de Brenas, le visiteur découvre l’étonnant paysage de ruffes rouges dominantes du Salagou. On y trouve également des dolomies blanches et des basaltes sombres, l’ensemble formant un véritable creuset géologique.

 


Brénas  ruffes rouges - Château de la Lieude  - Photo Com Com AOG


 

 


 

 

 

Haut de page
 
 Plan du site - Mentions légales - Accessibilité - FAQ - Ajouter à vos favoris - Création site internet Orealys